Les objectifs de la journée

Présenter un large panorama des connaissances sur les questions d’identité, d’identité numérique, de gestion des identités : définitions et règles en vigueur, pour l’ensemble de la société, dans la santé.

  1. Recenser les bonnes pratiques méthode, organisation, conduite du changement – afin de guider l’action des responsables de systèmes d’information.

  2. Réunir l’ensemble des acteurs concernés, au plan institutionnel et sur le terrain, afin de décloisonner la réflexion et d’harmoniser les actions.

Les erreurs évitables liées à l'identité du patient représenteraient 10% des événements indésirables liés aux activités de soins. Si la prise de conscience de la nécessité de maîtriser ces risques est effective dans les établissements de santé, il reste à mettre au point et évaluer les organisations, procédures et moyens techniques permettant de sécuriser la prise en charge du patient.

L'identito-vigilance fait désormais partie intégrante des démarches qualité en santé et la mise en place de ses processus impacte l'évolution des systèmes d'information hospitaliers.

Reconnue pour faire partie des régions qui jouent un rôle moteur dans le développement des systèmes d'information de santé, la Franche-Comté organise la 1ère Journée nationale de l'identito-vigilance, le 27 janvier à Besançon.

Un rendez-vous majeur à plusieurs titres car il a permis :

  1. de préciser où en sont les travaux préparatoires à l'Identifiant National de Santé grâce aux exposés, en conférence plénière, de Jean-François Parguet, responsable de la Mission Interopérabilité et sécurité au GIP-DMP, Jean-Pierre Comparetti, responsable des Référentiels nationaux à la CNAV, Frédérique Lesaulnier, attachée à la direction des affaires juridiques de la CNIL ;

  2. de définir la place de l'identification du patient dans le cadre de la certification par la Haute Autorité de Santé ;

  3. de rappeler les méthodes et bonnes pratiques recommandées par le GMSIH ;

  4. de faire le point sur l'évolution de la carte Vitale et sa mise en œuvre en établissement ;

  5. et surtout de décloisonner la réflexion entre les acteurs concernant les processus et les outils de l'identito-vigilance : une démarche d'échanges d'expériences qui constitue une " première " dans ce domaine. 

L’identito-vigilance : une action permanente et transversale


Avec plus de 330 participants représentant toute la diversité des acteurs du système de santé, la 1ere Journée nationale de l’identito-vigilance confirme ses objectifs : favoriser le dialogue autour des pratiques, faire émerger les attentes et les recommandations pour une démarche qualité en identito-vigilance. Le succès de cette Journée a montré que la sensibilisation des professionnels est réelle. Cependant, la mise en œuvre opérationnelle des organisations et des outils du système d’information n’est pas stabilisée.

Les exposés présentés à l’occasion de cette Journée (disponibles en téléchargement) ont souligné la nécessité d’une action continue, d’une formalisation des processus et d’un effort de formation permanent, tout en donnant quelques pistes de réalisation.

Ces exigences s’inscrivent dans un contexte national en cours de transformation : certification HAS V2010 (mettant l’identification du patient au rang des Pratiques Exigibles Prioritaires), déploiement de Vitale 2 et mise en œuvre de l’Identifiant national de santé.